Contrôle technique : attention à l’usure des pneus !

L’usure des pneus reste la cause la plus fréquente d’une contre-visite lors d’un contrôle technique automobile en France selon l’Organisme Technique Central (OTC). La loi prévoit en effet certaines règles strictes en matière de pneumatique, mais fort heureusement pour les automobilistes il n’est pas indispensable d’être un mécano hors pair pour éviter les écueils  d’un examen de rattrapage.

 

Le contrôle technique et l’usure des pneus

D’après les résultats de l’OTC, ce sont les liaisons au sol qui sont la cause première d’une contre-visite technique.

Viennent ensuite :

  • Eclairage – Signalisation
  • Freinage
  • Pollution – Niveau Sonore
  • Direction
  • Organes mécaniques

Malgré le vieillissement du parc automobile français, on notera que l’entretien courant est en progression puisque le taux de prescription des contre-visites a reculé en 2014 de 18% contre 19% l’année précédente. La fonction Liaison au sol a représenté 9,52% des Visites Techniques Périodiques, soit légèrement moins qu’un au plus tôt (9,79%).

  • 5,62% pour une usure importante et/ou une différence importante d’usure sur l’essieu du pneumatique,
  • 3,61% pour un jeu important ou anormal de la rotule et/ou de l’articulation du demi-train AV,
  • 1,81% pour une déformation ou coupure profonde des pneumatiques,
  • 0,89% pour des dimensions inadaptées des pneumatiques.

Cela traduit une diminution du taux de non conformité de cette fonction qui était de 9,79% en 2013 (source : UTAC / OTC)

Mise à jour 22 mars 2017 : de nouvelles données sont disponibles sur le site de l’UTAC / OTC .

 

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’usure des pneus

Tout d’abord, sachez que l’usure est inévitable : une gomme aussi solide soit-elle ne résiste pas aux frottements de l’asphalte. C’est pour cette raison qu’il existe toujours un témoin d’usure qui permet de la mesurer. En France, la limite légale d’usure est de 1,6mm.

Il existe également une usure dite « anormale » avec différentes causes et différents effets que l’on peut distinguer par les symptômes :

  • l’usure mécanique : mauvais équilibrage des roues, mais aussi mauvais état des organes de liaison et de suspension.
  • l’usure asymétrique : usure en dents de scie aux épaules due à un défaut de parallélisme
  • l’usure concentrée au centre de la bande de roulement : sur-gonflage
  • l’usure sur les extrémités de la bande de roulement : sous-gonflage

Consultez le dossier complet sur l’usure des pneus dans le guide du pneu

Consultez également le dossier sur la législation sur les pneumatiques en France

 

 Bonus : les cas manifestes d’une contre-visite méritée

détail d'un pneu lisse

Le pneu lisse façon miroir, le surplace garanti

pneu usé à la corde

Le pneu usé à la corde façon serpillère

pneu avec une clé enfoncée

Ouille

pneu avec hernie

Le pneu et son hernie : oui, ça arrive.

 

 

  2 commentaires pour “Contrôle technique : attention à l’usure des pneus !

  1. beauvois
    10/11/2017 à 18:41

    bonjour
    que veut dire le code 53214 – Usure importante et/ou différence importante d’usure sur l’essieu (AVD. AVG. ARD. ARG)
    on parle d’usure des pneus ? ou d’usure de pièces mécaniques qui s’appellent essieus ?????
    merci d’avance
    cordialement

    • Emmanuel
      13/11/2017 à 09:25

      Bonjour
      Oui le code 53214 concerne bien les pneumatiques : on parle ici de la différence d’usure entre deux pneus montés sur le même essieu : « Différence supérieure à 5 mm entre la profondeur des rainures principales de 2 pneumatiques montés sur le même essieu ». C’est pour cette raison qu’il est conseillé de changer les pneus d’un même essieu en même temps.
      Pour plus d’informations : https://www.popgom.fr/guide-pneu/ce-que-dit-la-loi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *