Le pneu qui se gonfle tout seul, signé Goodyear

Salué par le Time Magazine comme l’une des inventions de 2012, le système Air Maintenance Technology de Goodyear où « le pneu qui se gonfle tout seul » entame une phase de tests de 18 mois en conditions réelles sur les routes d’Amérique du Nord.

 

pneu qui se gonfle tout seul, étiquette de l'AMT

 

Techno et Goodyear, ça ne date pas d’hier

On connaissait déjà le pneu qui se régénère dans une certaine mesure (Michelin Evergrip et sa promesse de l’accroche à jamais), le pneu sans air (Michelin, Bridgestone). Il s’agit maintenant d’un pneu qui pourra maintenir sa pression idéale tout en roulant. Goodyear est en train de le faire.

En fait de technologies innovantes, le manufacturier américain n’en est pas à son coup d’essai. Dès 1839, c’est à lui qu’on doit la découverte de la vulcanisation du caoutchouc qui permet à un élastomère de gagner en élasticité après ajout de soufre et passage au four. En 1971, les pneus Goodyear sont, excusez du peu, sur la lune pour équiper les véhicules de l’expédition spatiale. En 1992 cette fois, le runflat ou le « roulage à plat » permet à un véhicule de rouler 80km avec un pneu à plat. Présenté pour la première fois en 2011-2012, l’Air Maintenance Technology perpétue donc la tradition de la maison. 

 

Comment ça marche ?

C’est le genre d’invention qu’on aime bien : une intention simple à comprendre avec à la fois un potentiel très palpable : finie la corvée de vérification mensuelle de la pression des pneus, fini le gaspillage de carburant à cause de pneus sous-gonflés, adieu l’usure prématurée de la bande de roulement et bonjour le confort et la sécurité. 

En fait d’innovation technologique, le système est plus simple qu’il n’y paraît puisqu’il s’agit tout simplement d’une pompe intégrée :

1. Lorsque la pression d’un pneu diminue, un capteur alerte le régulateur qui ouvre l’entrée de l’air dans un tube circulaire installé à l’intérieur du pneumatique.

2. Ce tube de pompage se remplit alors d’air, puis il est naturellement pressé vers le bas pendant le roulement comme lorsque l’on appuie sur une poche remplie d’air.

3. L’air contenu dans le tube et ainsi pressé se retrouve propulsé dans l’enveloppe jusqu’à obtention de la bonne pression.

 

pneu qui se gonfle tout seul, schéma explicatif

 

Quand ?

La commercialisation à grande échelle, ce n’est pas pour cette année. Le pneu autonome avec sa pompe péristaltique intégrée (appelée aussi pompe à galets) est actuellement en phase de tests sur des camions, avec des premiers résultats en prévision pour 2016. Bien évidemment, nous vous tiendrons informés dès que le manufacturier nous en fera part !

 

A propos de Goodyear

Goodyear est l’un des plus grands fabricants de pneus au monde. Il emploie environ 71.000 personnes et fabrique ses produits dans 53 installations dans 22 pays à travers le monde. Ses deux centres d’innovation à Akron, Ohio et Colmar-Berg, Luxembourg.

 

A lire aussi : Bridgestone et son pneu sans air, le Air Free Concept

 

  5 commentaires pour “Le pneu qui se gonfle tout seul, signé Goodyear

  1. guy
    10/11/2014 à 22:58

    Sympa l’article

  2. ayache
    18/12/2014 à 22:36

    ce que j’arrive pas à le comprendre c’est d’où viens l’air qui se trouve dans le tube de pompage ?

    2. Ce tube de pompage se remplit alors d’air…..etc.

    • Emmanuel
      19/12/2014 à 09:03

      L’air provient de l’extérieur ! Il est aspiré exactement comme quand on presse sur une bouteille en plastique et qu’on relâche ensuite la pression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

//
/*